Or et pétrole enflammés par la Libye... à nouveau

07/03/11 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Trends-Tendances

De violents affrontements touchent les installations pétrolières de Libye. De quoi doper un peu plus encore le prix du pétrole... et, partant, celui de l'or qui joue, plus que jamais, les valeurs refuge.

Or et pétrole enflammés par la Libye... à nouveau

© Thinkstock

Les prix du pétrole continuaient de grimper fortement lundi en cours d'échanges européens, se hissant à New York à un nouveau sommet depuis deux ans et demi, sur un marché toujours rivé sur la Libye où de violents affrontements touchent les installations pétrolières du pays.

Vers 13 h 30, le baril de Brent de la mer du Nord s'échangeait à Londres à 117,88 dollars, en hausse de 1,91 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Il se rapprochait du sommet enregistré le 24 février à près de 120 dollars, qui était son plus haut niveau depuis deux ans et demi. A New York le baril de light sweet crude gagnait 2,22 dollars, à 106,64 dollars, après avoir atteint une heure plus tôt 106,82 dollars, un prix inédit depuis fin septembre 2008.

La situation en Libye, important exportateur de brut vers l'Europe, continuait ainsi d'exacerber la fièvre des cours du baril.

Autre signe de la nervosité du marché face aux tensions dans le monde arabe, le prix de l'or, valeur refuge par excellence, a atteint lundi un nouveau niveau historique, à 1.443,50 dollars l'once, vers 13 h 15 GMT.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires