Optima: "De potentielles infractions pénales"

15/06/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:36

Source: Belga

Les curateurs d'Optima ont constaté, lors de leur enquête sur la faillite de la banque, un certain nombre de "potentielles infractions pénales" qu'ils ont communiquées au parquet de Flandre orientale, ont-ils indiqué mercredi dans un communiqué.

Optima: "De potentielles infractions pénales"

© Belga

Optima Banque a été déclarée en faillite le 15 juin 2016.

Vendredi marque la date limite pour les déclarations de créances et le Fonds de garantie a clos son intervention le 9 juin. "Nous avons maintenant une meilleure perception de l'ampleur du passif déclaré, qui se situe entre 120 et 130 millions d'euros. Entre-temps, nous avons pu réaliser des cessions d'actifs pour plus de 70 millions d'euros", expliquent les curateurs Geert Defreyne, Hans De Meyer et Matthias Gesquière.

Les trois hommes avaient déjà avancé des chiffres dans la presse flamande samedi. Leurs déclarations ont été qualifiées de diffamation par l'ancien patron de la banque Jeroen Piqueur.

"Nous nous demandons si M. Piqueur est effectivement insolvable, ou s'il a organisé cette insolvabilité de manière pénalement condamnable", avaient-ils notamment affirmé.

Nos partenaires