Pierre-Henri Thomas
Pierre-Henri Thomas
Journaliste
Opinion

20/01/17 à 13:32 - Mise à jour à 13:37

"On doute que les employés d'ING trouvent 'exaltant' d'être abandonnés au milieu du gué"

"Mal nommer les choses, c'est ajouter du malheur au monde", disait Albert Camus. En ce sens, les errements d'ING depuis quatre mois n'ont pas rendu le monde plus heureux.

Il y a d'abord eu, début octobre, ce tweet du patron du groupe, Ralph Hamers : " Des choses excitantes vont se passer, sur lesquelles je pourrai vous en dire plus lundi ". " Exciting time " en effet, puisque quelques heures plus tard le CEO dévoilait un plan visant à supprimer 7.000 emplois en cinq ans, dont 3.500 en Belgique !
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires