Octobre, mois détesté des places boursières

20/10/14 à 13:34 - Mise à jour à 13:35

Source: Trends-Tendances

Le mois d'octobre semble être un mois "sensible" pour les Bourses et autres places financières de la planète... L'histoire de la finance est jalonnée de krachs et de crises qui ont eu lieu au mois d'octobre. Avec la morosité économique actuelle, doit-on s'inquiéter ? Petite rétrospective non exhaustive.

Octobre, mois détesté des places boursières

© istock

On le sait, on le dit, on le répète : l'Histoire est un éternel recommencement, il faut tirer des leçons du passé, il faut apprendre de ses erreurs. Du "bon sens populaire" qui ne semble pas s'appliquer au milieu de la finance pour lequel le mois d'octobre a bien souvent été néfaste.

Avant le fameux krach de 1929, il y en a eu d'autres drames qui se sont déroulés au mois d'octobre, à commencer par le krach boursier viennois en octobre 1873, aussi appelé le Gründerkrach. Durant l'été 1873, et dans un contexte économique difficile, dû en partie à une réunification allemande, ayant eu lieu deux ans plus tôt, une banque de Budapest a dû faire face à des demandes importantes de remboursement, avec comme effet domino de pousser plusieurs banques de Vienne vers une cessation de paiements et de créer un vent de panique chez les épargnants. Ceux-ci vidèrent leurs comptes... La crise sest propagée à Berlin en octobre 1873, puis à d'autres places européennes et mêmes américaines.

On peut aussi citer la panique bancaire américaine en 1907 (ou panique des banquiers) qui éclata en octobre 1907, suite à une tentative ratée de "corner" (une manipulation de marché dont le but est d'amener les vendeurs à découvert à liquider leurs positions en catastrophe et à n'importe quel prix, aujourd'hui considérée comme un abus de marché) sur les actions de la compagnie United Copper. Le marché boursier s'effondra brusquement, perdant près de 50% de la valeur maximale, atteinte l'année précédente.

Bien sûr, le plus connu de tous est le krach de 1929 et la crise boursière, qui en découla, avec les dates phares du jeudi 24 octobre (le Jeudi noir), du lundi 28 octobre (le Lundi noir) et le mardi 29 octobre (le Mardi noir) de l'année 1929. La Grande Dépression qui en résultat dura longtemps, elle est toujours considérée comme la plus grande crise économique du siècle passé et amena une réforme complète des marchés financiers de l'époque.

Plus proche de nous : le Krach du lundi 19 octobre 1987. Ce lundi-là, l'indice Dow Jones de la Bourse de New York s'effondra de 22,6 %. C'est la seconde baisse la plus importante jamais enregistrée en un jour sur un marché d'actions. Seul le krach de la Bourse islandaise en 2008 a fait "mieux" si on peut dire.

Et bien évidemment il y a le krach de 2008 qui porte plusieurs noms : crises des subprimes, krach immobilier américain, crise financière de 2008. Bien qu'amorcé depuis 2007, le "vrai" krach ne commença que le lundi 6 octobre 2008. Ses ingrédients : une crise bancaire et financière au niveau mondial, avec le dégonflement de la bulle immobilière américaine due aux subprimes, puis la faillite de la banque d'affaires Lehman Brothers en septembre 2008 qui fit plonger toutes les places boursières de la planète. Le lundi 6 octobre 2008, qualifié lui aussi de "lundi noir" en référence à 1929, les principales places boursières mondiales enregistrèrent la plus forte baisse de leur histoire (sur une semaine), soit -22 % à Paris, -24 % à Tokyo, ou encore -21 % à New-York.

En savoir plus sur:

Nos partenaires