Nouveau : la carte de crédit prépayée

18/10/11 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Trends-Tendances

Nouveauté sur le marché du crédit : la carte prépayée. Le titulaire verse préalablement une somme qu'il peut ensuite dépenser. Dans ces conditions, il devient impossible de contracter des dettes.

Nouveau : la carte de crédit prépayée

© Thinkstock

Tout le monde connaît la carte de crédit classique, Visa, Mastercard ou autre. Le consommateur qui s'en sert pour faire ses emplettes ne règle la facture qu'un peu plus tard, en recevant le décompte mensuel de ses dépenses. La somme à payer disparaît automatiquement du compte à vue du titulaire au moment où l'émetteur de la carte lui présente la note.

En d'autres termes, avec une carte de crédit, vous empruntez gratuitement à court terme. La banque compte sur vous pour rembourser les achats effectués. Cela ne pose pas de problème pourvu que votre compte à vue soit approvisionné. Pour cette raison, lorsque vous demandez une carte, la banque s'assure que vous percevez un revenu régulier. Elle tient à savoir si vous serez à même de rembourser effectivement l'argent emprunté. Votre solvabilité suscite des doutes ? Eh bien, il vous sera difficile d'obtenir une carte de crédit classique.

Celle-ci impose par ailleurs un plafond mensuel à vos dépenses, en général 5000 euros. Cette limite peut être relevée - temporairement ou non - à votre demande. Pratique, par exemple, si vous partez souvent en vacances avec votre carte.

Pas de dette

Depuis peu, on trouve aussi sur le marché des cartes de crédit prépayées (prepaid). Cinq acteurs proposent actuellement cette possibilité. Comme le nom l'indique, il s'agit d'une carte rechargeable (par vous ou un tiers). Ici encore, il existe un plafond, par exemple 5000 euros. La carte de crédit prépayée n'est généralement pas liée à un compte bancaire comme son homologue classique ; sa gestion passe par un système en ligne propre. La carte ressemble à une carte de crédit ordinaire, avec un numéro, une puce et une piste magnétique que vous devez signer.

Avec une carte prépayée, pas de dette possible : vous ne pouvez pas dépenser plus que le montant préalablement versé. Pour cette raison, la délivrance n'est pas subordonnée à un contrôle auprès de la centrale des crédits aux particuliers, contrairement à la carte de crédit normale.

Intéressante pour les employeurs

Il suffit d'être âgé d'au moins dix-huit ans pour pouvoir détenir une carte de crédit prépayée. Le premier public cible est celui des personnes qui n'ont pas droit à une carte classique : celles que la banque considère comme insuffisamment solvables, ou les groupes sans revenus réguliers, comme les étudiants et les chômeurs.

La carte de crédit prépayée peut aussi intéresser l'employeur dont le personnel doit effectuer de temps à autre des frais par carte de crédit. Grâce à la limite de la provision préalablement constituée, l'employeur contrôle plus facilement les dépenses de ses collaborateurs. La formule permet aussi de différencier le plafond disponible suivant la fonction occupée : directeurs, cadres...

La carte de crédit traditionnelle s'accompagne souvent d'une assurance voyage. Si le détenteur règle au moins une partie de sa facture - 30 %, parfois 50 % - avec sa carte de crédit, il est assuré contre les accidents survenant durant un voyage. Les cartes prépayées ne donnent pas droit à ce service.

Attention aux frais

Prépayée ou non, à chaque carte de crédit ses frais. La prepaid peut coûter jusqu'à 39 euros de cotisation annuelle. Certains émetteurs renoncent à la cotisation périodique mais demandent un forfait unique d'activation de 15 euros. Les retraits d'argent ne sont pas gratuits, ni dans la zone euro, ni ailleurs. Ces opérations coûtent de 1,80 à 5 euros. Hors des limites de la zone euro, l'émetteur peut aussi facturer 1,40 à 2,95 % de frais de change, comme avec une carte de crédit normale.

Payez sans risques

Sur le plan des risques d'abus, rien ne change : gardez toujours votre carte en poche ou en lieu sûr. Ne la laissez jamais dans une chambre d'hôtel, un vestiaire ou une voiture. Composez toujours discrètement votre code secret. Masquez le clavier à l'aide de votre main libre pour éviter les regards indiscrets. Au moindre soupçon, changez votre code secret. Vous pouvez le faire aussi souvent que vous le souhaitez.

Lorsque vous retirez de l'argent d'un distributeur, méfiez-vous des personnes trop serviables. Conservez une distance raisonnable avec les personnes qui attendent derrière vous. Signalez immédiatement toute irrégularité dans l'état des dépenses effectuées avec votre carte. Prenez immédiatement contact avec Card Stop au numéro de téléphone 0032-70.344.344 si vous avez égaré votre carte ou si un distributeur l'a avalée.

Johan Steenackers

En savoir plus sur:

Nos partenaires