Notation des "subprimes": S&P négocie un accord de un milliard de dollars

13/01/15 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Belga

L'agence de notation Standard and Poor's, poursuivie par les autorités américaines pour sa mauvaise évaluation des emprunts hypothécaires avant la crise de 2008, négocie actuellement un accord de l'ordre d'un milliard de dollars pour solder le contentieux, affirme mardi le New York Times.

Notation des "subprimes": S&P négocie un accord de un milliard de dollars

© Reuters

L'Etat fédéral a porté plainte en février 2013 contre l'agence, l'accusant d'avoir trompé les investisseurs dans ses notations des "subprimes", ces produits financiers adossés à des prêts hypothécaires à risque à l'origine de la crise financière, et réclamant 5 milliards de dollars.

"Le département de la Justice et plus d'une dizaine de ministres de la Justice ("attorney general") de plusieurs Etats réclament à S&P plus d'un milliard de dollars pour mettre fin aux poursuites", affirme le quotidien sur son site internet en citant des sources proches du dossier.

S&P, qui estimait jusqu'à présent que la plainte était sans fondement et était surtout une mesure de rétorsion pour avoir abaissé la note des Etats-Unis en 2011, "a signalé en privé la volonté" de capituler face aux demandes du gouvernement, ajoute le journal sans donner de précisions sur la date d'une éventuel accord.

Cette amende "serait suffisamment importante pour effacer l'ensemble du bénéfice opérationnel annuel de l'agence de notation", est-il remarqué.

S&P doit affronter d'autres dossiers juridiques portant pour l'essentiel sur ses pratiques d'avant la crise. Sa maison-mère, le groupe McGraw Hill Financial, a ainsi passé dans ses comptes du troisième trimestre 2014 une provision de 60 millions de dollars pour payer une éventuelle amende à la SEC, le régulateur des marchés financiers américains, "qui devrait être annoncée dans les semaines à venir", assure le New York Times.

Nos partenaires