Londres, Singapour et Luxembourg sur les rails

17/09/13 à 16:30 - Mise à jour à 16:30

Source: Trends-Tendances

Londres, Singapour et Luxembourg sur les rails

Deutsche Bank, la plus grande banque d'Allemagne, s'est aussi lancée dans le business des entrepôts d'art. Elle possède déjà sa propre collection majeure d'oeuvres d'art et est le sponsor principal de la London Frieze Art Fair, qui organise à New York un événement apparenté. La banque construit actuellement son propre entrepôt à Londres et, tout comme UBS, elle a loué à Singapour un espace de stockage pour 200 tonnes d'or.

Singapour a bénéficié de l'aide d'un conseiller helvétique pour copier la stratégie à succès de la Suisse. Elle garantit, elle aussi, une exemption de taxes et une discrétion absolue. La maison de vente aux enchères Christie's y maintient d'ailleurs une présence constante, dans la zone franche de la ville-Etat : un immeuble élancé et futuriste situé dans la zone de l'aéroport.

Les Luxembourgeois sont également en lice pour se faire une place dans ce business hautement lucratif. À l'aéroport principal du Grand-Duché, un entrepôt haut de gamme et de haute sécurité se cache derrière une élégante façade. Au lieu d'une structure somme toute assez banale à six étages comme celle de l'entrepôt de Genève, Luxembourg veut mettre à l'aise ses riches clients en faisant de son immeuble une authentique oeuvre d'art. "Ce sera une forteresse de l'art", a promis, lors d'une présentation en juin, David Arendt, directeur de la zone franche de Luxembourg. Il a ajouté que le bâtiment sera entouré de murs de trois mètres de haut et que tous les gardes seront armés.

Les Luxembourgeois ont modifié, eux aussi, leurs lois fiscales en vue de les assortir à leur zone franche, dont l'ouverture est prévue pour septembre 2014. Dans la zone VIP d'Art Basel, des officiels luxembourgeois ont cherché à séduire une clientèle bien dans ses papiers en appelant leur nouvelle installation "your tax-free emporium" en de nombreuses langues, dont le russe.

Il est manifeste que ce petit pays situé au coeur de l'Union européenne a de l'ambition. Lors d'une conférence sur l'avenir du Luxembourg en tant que plateforme financière, David Arendt a déclaré : "Nous voulons cesser de nous focaliser sur le dentiste belge et le boucher allemand".

Nos partenaires