Lloyd Blankfein, le CEO de Goldman Sachs, sur le départ

09/03/18 à 20:32 - Mise à jour à 20:32

Source: Afp

Lloyd Blankfein, le CEO de Goldman Sachs, prévoit de quitter prochainement la prestigieuse banque d'affaires américaine, rapporte vendredi le Wall Street Journal sans avancer de raison.

Lloyd Blankfein, le CEO de Goldman Sachs, sur le départ

Lloyd Blankfein, le CEO de Goldman Sachs © ISOPIX

Cette information, tombée en plein milieu de la séance boursière, a fait dévisser l'action Goldman Sachs à Wall Street mais celle-ci s'est par la suite reprise et montait de 1,23% à 269,61 dollars vers 18h20 GMT.

A la tête de Goldman Sachs depuis 2006, M. Blankfein, 63 ans, devrait lui-même officialiser son départ qui pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, écrit le quotidien des milieux d'affaires américains citant des sources anonymes.

Il ne devrait pas y avoir de remplacement dans l'immédiat, ajoute encore le Wall Street Journal, expliquant que les responsabilités de CEO seraient alors partagées entre Harvey Schwartz et David Solomon, qui occupent actuellement le poste de numéro deux.

Contactée par l'AFP, Goldman Sachs s'est refusée à tout commentaire.

Deux sources proches du dossier ont indiqué à l'AFP que le départ de Lloyd Blankfein était en effet discuté en interne mais qu'aucun calendrier n'avait encore été arrêté.

Son départ pourrait intervenir dans un ou deux ans, ont-elles dit. Toutes les hypothèses sont plausibles, selon ces sources qui ont requis l'anonymat. "Il (Lloyd Blankfein) aime plaisanter que chaque jour qui passe le rapproche un peu plus de la retraite", a dit à l'AFP une des sources.

Ces informations interviennent quelques jours après le départ de la Maison Blanche de Gary Cohn, l'ancien bras droit de Lloyd Blankfein. M. Cohn, 57 ans, avait accepté en 2017 de devenir le conseiller économique du président Donald Trump après avoir échoué à pousser M. Blankfein vers la sortie.

Elles tombent également après que Goldman Sachs a enregistré sa première perte trimestrielle depuis 2011, de l'ordre de 2,14 milliards, à cause d'un plongeon de 30% des recettes générées par le courtage des matières premières, devises et autres produits financiers (FICC), force traditionnelle de Goldman Sachs. Le FICC générait jusqu'à il y a encore peu plus de la moitié des bénéfices de la banque, symbole de la domination de Wall Street dans le monde de la finance mondiale.

M. Blankfein, un ancien trader de matières premières, a vaincu récemment un cancer du système lymphatique diagnostiqué en 2015.

Nos partenaires