Libor: enquête sur les liens entre Barclays et quatre banques européennes

19/07/12 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Trends-Tendances

Le trader de Deutsche Bank soupçonné d'après des informations de presse d'avoir participé aux manipulations du taux interbancaire Libor ne travaille plus pour la première banque allemande, a déclaré celle-ci jeudi tout en refusant de commenter ces informations.

Libor: enquête sur les liens entre Barclays et quatre banques européennes

© Reuters

Un porte-parole du groupe a indiqué que "le trader nommé dans l'article ne travaille plus chez Deutsche Bank", en référence à un employé dont le nom est cité par le journal Financial Times de jeudi et donné comme impliqué dans le scandale du Libor. Le porte-parole s'est refusé à faire davantage de commentaires.

Les régulateurs bancaires enquêtant sur le scandale du Libor se penchent sur les liens entre les traders de la banque britannique Barclays, à l'origine du scandale, et ceux de quatre autres banques européennes d'après le FT, qui cite des sources proches du dossier.

Il s'agirait d'employés des banques françaises Société Générale et Crédit Agricole, de l'allemande Deutsche Bank et de la britannique HSBC, ajoute le journal.

Dans l'affaire du Libor, Deutsche Bank a proposé aux autorités européennes et suisses de coopérer totalement avec les enquêteurs, afin d'éviter une condamnation trop lourde, en bénéficiant d'un statut de "témoin repenti", affirmait dimanche l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Des informations que Deutsche Bank n'a pas souhaité commenter.

Le taux interbancaire Libor fait l'objet d'un scandale retentissant au Royaume-Uni, après la mise au jour de manipulations effectuées par la banque britannique Barclays entre 2005 et 2009.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires