Les (trop) grandes promesses d'ActionaPlus

12/08/10 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Trends-Tendances

"Vous ressentez la crise ? Que diriez-vous de doubler votre épargne en un an ?" Le mystérieux "conseiller financier" ActionaPlus cherche à appâter le chaland par téléphone (et Internet). Il n'est pas encore connu de la CBFA, qui a déjà publié 14 mises en garde cette année. Un record.

Les (trop) grandes promesses d'ActionaPlus

Le téléphone sonne à votre domicile. Au bout du fil, une personne bredouille son nom avant de procéder à ce qui ressemble fort à une banale enquête : "Ressentez-vous la crise ? Epargnez-vous moins qu'avant ?" Puis, le discours, ou plutôt le script, devient trop gros pour être honnête : "Nous vous proposons de doubler votre épargne en 12 mois..." Bien beau, mais qui êtes-vous ? "Nous sommes une entreprise basée à Diegem. Si nous prenions rendez-vous pour vous présenter nos services ?" Visiblement à contrecoeur, l'interlocuteur lâche un nom : ActionaPlus, et même un site Web, www.actionaplus.info.

La CBFA, le gendarme financier belge, n'a jamais entendu parler de cette entreprise, qui prétend également avoir des sièges à Paris et Casablanca. Elle ne dispose en tout cas d'aucun agrément l'autorisant à proposer des services d'investissement en Belgique. "Nous allons essayer de contacter ces gens et leur laisser un bref délai pour qu'ils puissent nous répondre, nous précise le porte-parole de la CBFA. Sans explications satisfaisantes de leur part, nous publierons une mise en garde à l'intention des consommateurs."

Il s'agirait déjà de la 15e cette année (la plus récente concerne l'affaire Capitalium), contre 19 pour l'ensemble de l'année 2009. "Ces opérations sont souvent menées à partir de l'étranger, la Suisse notamment, et reposent pour la plupart sur un démarchage par téléphone, avec un site Internet en soutien", souligne la CBFA.

Ni le Crioc (organisme de défense des consommateurs) ni Febelfin (la fédération du secteur financier) n'avaient pour l'heure reçu des plaintes à propos de cette nébuleuse ActionaPlus.

Le coup de fil qui nous a interpellé date de début août. Depuis mi-juillet, ActionaPlus a publié une offre d'emploi sur plusieurs sites gratuits afin de recruter un "gestionnaire", et fait sa publicité sur des sites de petites annonces.

L'entreprise utilise deux adresses en Belgique. Celle de Diegem ne porte aucune trace d'ActionaPlus. Quant à celle de Machelen, il s'agit d'un immeuble de bureaux Regus, dans lequel une représentante d'ActionaPlus possède bien un "bureau virtuel". Elle bénéficie ainsi de services de secrétariat et peut disposer d'un bureau physique quelques jours par mois. Elle n'était pas présente lors de notre visite. Toutes nos tentatives d'en savoir plus sur cette entreprise - par e-mail et via des messages sur son répondeur - sont restées lettre morte.

Olivier Fabes

En savoir plus sur:

Nos partenaires