Les "traders à haute fréquence" dans l'½il du cyclone

24/08/10 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Trends-Tendances

Le "krach éclair" du 6 mai, au cours duquel le Dow Jones avait perdu près de 1.000 points en quelques minutes, avait mis en lumière les échanges dits "à haute fréquence". Une autorité non gouvernementale de régulation des marchés financiers mène l'enquête.

Les "traders à haute fréquence" dans l'½il du cyclone

© Bloomberg

La Finra, une autorité non gouvernementale de régulation des marchés financiers américains, passera au crible les opérations des vendeurs et courtiers réalisant du courtage à haute fréquence (high frequency trading), a indiqué une porte-parole à l'AFP.

La Finra "cherche à savoir si les courtiers ont eu recours aux contrôles de gestion du risque adéquats avant d'autoriser des traders à haute fréquence à utiliser des programmes d'achat-vente automatisés", a indiqué cette porte-parole, confirmant des informations du Financial Times. Selon elle, des mesures devraient découler de cette enquête, même si leur nature reste à préciser.

Cette enquête fait suite au "krach éclair" du 6 mai, au cours duquel l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, avait perdu près de 1.000 points en quelques minutes, et dont les causes précises restent encore à éclaircir.

L'incident a porté l'attention des autorités sur les échanges à haute fréquence, qui utilisent des programmes informatiques pour réaliser des centaines de milliers de transactions chaque jour, soit 60 % des volumes échangés aux Etats-Unis, selon le Financial Times de dimanche.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires