Les syndicats des Finances passent à l'action dès mercredi

26/11/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Trends-Tendances

Face à "l'absence de dialogue social" et "aux projets de la réforme Coperfin 2.0 qui conduisent le département droit dans le mur", le front commun syndical du SPF Finances a décidé de passer à l'action. Des débrayages seront organisés dès mercredi dans plusieurs grandes villes du pays, Charleroi, La Louvière, Tournai et Liège ouvrant la marche, a annoncé mardi Aubry Mairiaux, président fédéral de l'UNSP (union national des services publics)-secteur Finances.

Les syndicats des Finances passent à l'action dès mercredi

© Belga

"Les travailleurs, qui demandent juste à être respectés et à travailler dans de bonnes conditions, sortiront des bureaux et organiseront des barrages filtrant sur les routes, afin d'informer le public de la situation", a averti M. Mairiaux. Selon ce dernier, c'est principalement l'absence de dialogue social et le manque de respect de l'autorité à l'égard des travailleurs qui posent problème, alors que "les projets de réforme conduisent le département droit dans le mur en se basant sur de véritables absurdités".

"Les agents du SPF Finances ne peuvent plus tolérer que leurs managers, le ministre des Finances et le secrétaire d'Etat à la Fonction publique méprisent le département, son personnel et leurs métiers", souligne de son côté le front commun dans un communiqué. C'est dans ce contexte tendu qu'a été remise ce mardi midi, à la représentante du ministre pour le secteur des Finances, une pétition de plus de 10.000 signatures, "ce qui représente plus de 50 % des travailleurs concernés", a encore précisé Aubry Mairiaux.

"Dans nos revendications, nous ne demandons pas d'argent. Nous voulons seulement davantage de respect et travailler dans de meilleures conditions afin de garantir le service au public", a ajouté le syndicaliste en avertissant enfin que "faute d'avancée, nous irons plus loin dans notre mouvement". La première action du personnel des Finances est prévue demain/mercredi matin à Charleroi. La Louvière et Tournai suivront jeudi, les débrayages y étant prévus pendant la pause de midi. Enfin, Liège devrait rentrer dans la danse "avant la fin de la semaine".

Nos partenaires