Les perquisitions chez Deutsche Bank liées à une enquête pour fraude fiscale

11/06/15 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Belga

Les perquisitions menées mardi matin au siège de la première banque allemande Deutsche Bank sont liées à une enquête plus vaste sur des soupçons de fraude fiscale, a fait savoir jeudi le parquet de Francfort (ouest).

Les perquisitions chez Deutsche Bank liées à une enquête pour fraude fiscale

Deutsche Bank © REUTERS/Toru Hanai

Dans le cadre de ces investigations, une dizaine de domiciles de personnes soupçonnées et de bureaux de plusieurs entreprises ont fait l'objet de perquisitions dans toute l'Allemagne, ont précisé les enquêteurs, soulignant que l'enquête porte sur des soupçons de cas aggravés de fraude fiscale.

Les perquisitions menées chez Deutsche Bank avaient "pour objectif de trouver des preuves dans le cadre d'enquêtes portant sur des clients en lien avec certaines transactions de titres. Aucun des salariés de la banque n'est incriminé", avait fait savoir mardi la banque.

Sont notamment en cause des opérations "cum ex" réalisées en 2008, consistant à l'achat et à la vente d'actions très rapidement avant et juste après le versement du dividende, afin de profiter d'avantages fiscaux indus.

Ces opérations avaient vraisemblablement permis par le passé à plusieurs banques de flouer systématiquement le fisc allemand d'un montant qui pourrait avoisiner plusieurs milliards d'euros. Elles sont d'ailleurs interdites en Allemagne depuis 2012.

Les perquisitions chez Deutsche Bank ont fait la Une des médias du pays, deux jours à peine après l'annonce surprise de la démission des deux copatrons du groupe, ébranlés par des scandales à répétition, des résultats médiocres et un feu nourri de critiques des actionnaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires