Les fonds de pension se détournent des actions

03/05/11 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Trends-Tendances

Les fonds de pension européens prennent de plus en plus de distance par rapport aux actions. Selon une étude de Mercer, ils surveillent de plus en plus près les opportunités de croissance qu'offrent les économies émergentes.

Les fonds de pension se détournent des actions

© Bloomberg

Les fonds de pension européens se font de plus en plus de soucis quant aux conséquences de l'inflation, ressort-il mardi d'une enquête de Mercer. Quelque 80 % des fonds interrogés se préoccupent davantage de ses conséquences qu'il y a un an.

En outre, les fonds prennent de plus en plus de distance par rapport aux actions, une tendance déjà amorcée l'année dernière. Tout comme au cours des dernières années, il ressort de l'étude que l'intérêt des fonds européens pour les actions diminue et que le pourcentage d'actions dans le portefeuille de la plupart des fonds en Europe continue à régresser.

L'investissement dans d'autres catégories de placement que les actions et les obligations reste considérable. L'étude indique également que les fonds de pension surveillent de plus en plus près les opportunités de croissance qu'offrent les économies émergentes.

"Avec des perspectives de croissance limitées dans de nombreuses économies occidentales, les taux de croissance des économies émergentes continuent d'attirer l'attention, affirme Dirk Kemkers, investment consulting leader chez Mercer Belgium. Mais les fonds de pension ne s'intéressent pas qu'aux actions des marchés émergents pour profiter du potentiel de croissance de ces derniers."

L'enquête a été menée par l'entreprise de conseil en ressources humaines auprès de 1.100 fonds de pension qui, ensemble, représentent un patrimoine investi de quelque 550 milliards d'euros.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires