Les finances de Bruxelles touchées par la crise Dexia

18/10/11 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Source: Trends-Tendances

La crise "Dexia" a également un impact sur la trésorerie de la ville de Bruxelles. Durant dix ans, la ville doit en effet verser 700.000 euros chaque année pour rembourser le prêt contracté pour acheter des actions Dexia via le Holding Communal, a-t-on appris lundi soir lors du conseil communal.

Les finances de Bruxelles touchées par la crise Dexia

© Image Globe

En 2009, la ville de Bruxelles avait acquis des actions de Dexia dans le cadre de la crise bancaire. L'opération avait été effectuée via le Holding Communal. Pour financer l'opération, un prêt avait été contracté auprès de Dexia.

"Si le Holding Communal devait être déclaré en faillite ou être mis en liquidation, cela n'aura pas de conséquences sur le budget ordinaire et extraordinaire de cette année", a expliqué le bourgmestre Freddy Thielemans (PS).

Mais cela aura par contre un impact sur le long terme. Etant donné que la valeur des actions Dexia a fortement baissé ces derniers jours, la participation financière, de 20 millions d'euros, de la ville de Bruxelles dans le Holding Communal a quasiment disparu. Les dividendes prévus de 3,5 millions d'euros se sont également évaporés.

Dans l'opposition, Jacques Oberwoits (MR) craint que cette crise Dexia n'affecte la solvabilité des finances communales. "Je comprends que nous allons devoir continuer à payer pour rien. Outre le remboursement d'un prêt, 700.000 euros par an, nous avons aussi perdu les dividendes liés aux actions. De plus, notre participation dans le Holding Communal ne figurera plus au bilan de la ville de Bruxelles", a-t-il déclaré.

La ville de Bruxelles est le sixième plus gros actionnaire du Holding Communal.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires