Les Etats-Unis veulent imposer une amende de 3,5 milliards de dollars à BNP Paribas

14/05/14 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Trends-Tendances

Les autorités américaines veulent imposer une amende pouvant dépasser 3,5 milliards de dollars à BNP Paribas qu'elles accusent d'avoir aidé à contourner les sanctions qu'elles avaient décrétées à l'encontre de certains pays, affirme mercredi le Financial Times.

Les Etats-Unis veulent imposer une amende de 3,5 milliards de dollars à BNP Paribas

© Reuters

Un éventuel accord transactionnel entre la banque française et les autorités américaines nécessite encore des semaines de négociations et le montant de la pénalité pourrait encore évoluer, ajoute le journal économique britannique, citant des personnes proches du dossier. Ce montant est bien plus élevé que les 2 milliards de dollars jusqu'ici évoqués par la presse.

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, fin avril, BNP Paribas avait prévenu que les sanctions qu'elle encourait aux Etats-Unis pourraient largement excéder la provision qu'elle a constituée pour se couvrir. "Les discussions qui ont eu lieu pendant le premier trimestre 2014 (...) montrent qu'il existe une très grande incertitude sur les sanctions qui pourraient être décidées par les autorités des Etats-Unis à l'issue du processus: il ne peut être exclu que la pénalité excède de façon très significative la provision constituée", avait averti l'établissement, qui a mis en réserve 798 millions d'euros à cet effet l'an dernier.

Son directeur général Jean-Laurent Bonnafé s'est rendu la semaine dernière à New York et Washington pour tenter d'obtenir la clémence des autorités américaines dans cette affaire, avait indiqué lundi à l'AFP une source proche du dossier.

Nos partenaires