Les dirigeantes du Dax très rares mais mieux payées que les hommes

29/09/17 à 14:08 - Mise à jour à 14:09

Source: Afp

Les femmes membres de directoires au sein des grandes entreprises allemandes, encore très minoritaires, ont gagné en 2016 5% de plus que les hommes occupant la même position, selon une étude d'Ernst&Young publiée vendredi.

Les dirigeantes du Dax très rares mais mieux payées que les hommes

© BELGAIMAGE

La rémunération totale des dirigeantes du Dax, l'indice regroupant les 30 principales entreprises cotées, a atteint 2,996 millions d'euros en moyenne l'an dernier, en mêlant salaire fixe et primes, d'après cette étude.

Elle a pour la première fois dépassé celle des hommes, à 2,859 millions d'euros en moyenne, à condition d'exclure de l'échantillon les présidents du directoire.

"Les entreprises font des efforts accrus pour nommer des femmes au directoire. Cependant, étant donné que les candidates appropriées se font rares, leur valeur de marché et donc aussi le montant de la rémunération seraient en augmentation", avance Jens Massmann, expert chez Ernst&Young.

Le cabinet de conseil ne dénombrait en effet que 18 femmes au sein des directoires du Dax, contre 125 hommes. La rémunération versée aux dirigeantes a grimpé de 14% depuis 2013 alors qu'elle a quasi stagné chez leurs homologues masculins.

L'étude paraît alors que le gouvernement d'Angela Merkel a mis sur les rails cet été un projet de loi visant l'égalité des salaires entre hommes et femmes à poste comparable.

Ce texte ne paraît "pas justifié" dans le cadre très particulier des directoires de grandes sociétés, estime M. Massmann. Mais les dirigeantes demeurent moins payées que leurs pairs au sein du Mdax des valeurs moyennes et d'autres indices de la cote à Francfort, rapporte Ernst&Young.

Aucune femme n'est par ailleurs parvenue à diriger un groupe du Dax. Dans ce club exclusivement masculin, la rémunération moyenne des grands patrons s'est élevée l'an dernier en moyenne à 5,389 millions d'euros.

Nos partenaires