Les colères de Mère Nature en 2011 ont coûté cher

04/01/12 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Trends-Tendances

Les catastrophes naturelles en 2011 ont provoqué des pertes économiques record, liées entre autres aux séismes au Japon et en Nouvelle-Zélande, a annoncé ce mercredi le réassureur allemand Munich Re.

Les colères de Mère Nature en 2011 ont coûté cher

© EPA/ALEX HOFFORD

Le montant des dégâts dus aux catastrophes naturelles a atteint 380 milliards de dollars (environ 292 milliards d'euros) l'an dernier, loin devant l'ancien record de 220 milliards de dollars enregistré en 2005.

Le montant à charge des assureurs s'élève, pour l'année 2011, à 105 milliards de dollars, en légère hausse par rapport aux 101 milliards de 2005.

2011, année atypique

Le séisme et le tsunami en mars au Japon ainsi que le tremblement de terre à Christchurch (Nouvelle-Zélande) en février représentent deux tiers des dégâts. Pour l'ensemble de l'année, on a répertorié 820 sinistres, qui ont provoqué la mort de quelque 27.000 personnes.

Nonante pour cent des cas sont d'origine climatique mais la moitié des pertes assurées est la conséquence des séismes. 2011 est donc atypique puisque en général, les incidents liés à des causes climatiques dominent les pertes assurées. Autre fait particulier : 70 pc des dégâts ont été enregistrés en Asie.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires