Les Bourses saluent le geste historique de la BCE

23/01/15 à 10:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Belga

Après Wall Street jeudi, c'était au tour de la Bourse de Tokyo, puis des Bourses européennes d'afficher le sourire ce vendredi, au lendemain de la décision historique de la Banque centrale européenne (BCE) de lancer des rachats massifs de dette pour plus de 1.100 milliards d'euros.

Les Bourses saluent le geste historique de la BCE

Image d'illustration. © AFP

L'effet BCE soutenait l'indice BEL 20 et ses voisins européens qui gagnaient nettement plus de 1 pc vers onze heures, notre indice vedette s'orientant vers une septième séance de hausse avec un gain de 1,6 pc à 3.512 points.

AB InBev (107,15) se distinguait par un bond de 3,4 pc devant Belgacom (32,70) et Bpost (22,89) qui progressaient de 2,5 et 2,8 pc. Delhaize (68,20) gagnait également 2,4 pc tandis que Colruyt (41,95) se contentait d'un mieux de 0,8 pc. UCB (69,65) regagnait 1,9 pc tandis que Solvay (117,00) s'appréciait de 2,4 pc ; Umicore (36,48) et Nyrstar (3,19) de 1,3 et 2,6 pc. KBC (49,22) et Ageas (30,61) valaient 0,1 et 0,9 pc de plus que jeudi ; Bekaert (26,56) et D'Ieteren (30,30) s'appréciant pour leur part de 1,7 et 1 pc. Telenet (47,60) gagnait 1,7 pc et Mobistar (19,27) près de 0,8 pc tandis que GBL (73,81) et Ackermans (107,50) étaient positives de 1,1 et 1,6 pc.

Tokyo clôture à la hausse

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a affiché un gain de 1,05% (+182,73 points) à 17.511,75 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice a progressé de 3,84%, signant sa première semaine de hausse depuis le début de l'année.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté pour sa part de 0,99% (+13,79 points) à 1.403,22 points.

La séance a été moyennement active avec un peu plus de 2 milliards de titres échangés sur le premier marché.

Au moment de la fermeture, le dollar se situait à 118,40 yens, en progression par rapport à son cours de la veille. En revanche, l'euro s'inscrivait en recul de trois yens, à 134,07 yens, du fait de l'offensive monétaire de la BCE.

Wall Street a hésité, puis grimpé

Jeudi, Wall Street a fini en nette hausse, après l'annonce de la BCE: le Dow Jones a pris 1,48% et le Nasdaq 1,78%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 259,70 points, à 17.813,98 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 82,98 points, à 4.750,40 points.

L'indice élargi S&P 500, favorisé par les investisseurs professionnels a avancé de 1,53%, soit 31,03 points à 2.063,15 points.

La Bourse de New York finit en hausse "pour la quatrième séance de suite, après le soutien apporté par la décision de la BCE d'inclure des dettes souveraines dans son programme de rachats d'actifs", ont résumé les experts de Charles Schwab.

Même si le marché s'attendait depuis longtemps à un tel programme, "il est plus important qu'attendu, car on prévoyait plutôt 50 milliards d'euros par mois", a souligné Peter Cardillo de Rockwell Capital Management.

Wall Street a cependant mis un peu de temps à franchement saluer les mesures de la BCE; les principaux indices ont hésité à l'ouverture, juste après les déclarations de Mario Draghi, président de l'institution de Francfort, puis se sont redressés. "Il y a eu un peu de confusion, car certains investisseurs se sont demandés si l'objectif de relancer l'inflation en Europe" serait atteint, "mais on en est vite arrivés à la conclusion que les mesures annoncées vont être utiles", a expliqué Peter Cardillo.

Le marché obligataire était lui incertain après les décisions de la banque centrale, le rendement des bons à dix ans montant à 1,884%, contre 1,870% mercredi soir, et celui des bons du Trésor à 30 ans évoluant peu à 2,459%, contre 2,460% précédemment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires