Les Bourses européennes plébiscitent les mesures de la BCE

06/09/12 à 22:27 - Mise à jour à 22:27

Source: Trends-Tendances

Les marchés financiers ont plébiscité jeudi la décision tant attendue de la Banque centrale européenne (BCE) d'intervenir sans limite sur le marché de la dette des Etats de la zone euro, une mesure susceptible de soulager les pays les plus fragiles comme l'Italie et l'Espagne.

Les Bourses européennes plébiscitent les mesures de la BCE

© Belga

Après avoir réagi dans un premier temps de manière poussive, les places boursières en Europe ont accéléré leur hausse au fur et à mesure que les investisseurs prenaient la mesure de l'importance des décisions.

A la clôture, Paris a gagné 3,06%, Francfort 2,91% et Londres

2,11%. En première ligne, les Bourses de Madrid (+4,91%) et Milan (+4,31%) ont terminé sur une note euphorique.

A Bruxelles, le BEL 20 a progressé de 2,20% en terminant à 2.397,79 points.

Un vent d'optimisme soufflait également à Wall Street, où le Dow Jones prenait 1,80% vers 15H50 GMT.

Répondant aux attentes des marchés, la BCE a annoncé son intention de racheter sur le marché secondaire, là où s'échange la dette déjà émise par les Etats, des obligations souveraines de maturité allant de 1 à 3 ans.

Ces achats se feront à la condition stricte que les pays qui

souhaiteront en bénéficier formulent une demande d'aide au Fonds européen de stabilité financière (FESF), a expliqué son président Mario Draghi à Francfort, à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE.

"Le marché a bien aimé le fait que la BCE est prête à intervenir de manière illimitée. Surtout, il n'y a pas eu de mauvaise surprise", a commenté Yves Marçais, vendeur d'actions chez Global Equities.

Les valeurs bancaires ont profité à plein de l'effet Draghi,

s'envolant comme Crédit Agricole (+8,44%) et Société Générale (+7,76%) à Paris ou Santander (+4,60%) et BBVA (+5,29%) à Madrid.

L'annonce de l'intervention de la BCE "devrait apporter une

certaine stabilité à long terme" aux banques européennes, dont la situation est fragile, et constitue "un signe positif pour les

investisseurs", a jugé Fred Dickson, analyste chez DA Davidson.

Dès l'annonce du maintien du principal taux directeur de la BCE à 0,75%, l'euro est monté à son niveau le plus élevé depuis deux mois, à 1,2652 dollar. Vers 15H50 GMT, l'euro valait 1,2628 dollar contre 1,2600 dollar mercredi soir.

Sur le marché de la dette, les taux d'emprunt à long terme de

l'Espagne et de l'Italie se détendaient fortement après la réunion de la BCE. Le taux de référence à 10 ans de l'Espagne reculait à 6,065% et celui de l'Italie à 5,315%.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires