Les assureurs se donnent des règles de bonne conduite

22/02/11 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Trends-Tendances

Selon un code de bonne conduite adopté par Assuralia, la fédération du secteur des assurances, il est désormais recommandé de ne pas proposer un règlement à l'amiable à la famille d'une personne décédée dans les premières semaines après le décès.

Les assureurs se donnent des règles de bonne conduite

© Thinkstock

Assuralia, union professionnelle qui représente 98 % des entreprises d'assurance en Belgique, s'est dotée le 1er janvier d'un code de bonne conduite envers les victimes d'accidents de la route graves, a-t-elle annoncé lundi après-midi lors d'une conférence de presse. Ce code est le troisième volet d'un triptyque destiné à améliorer les relations entre l'assureur et les victimes.

Le code de conduite à l'égard de victimes d'accidents graves de la route s'appuie sur les résultats des états généraux du gouvernement flamand pour un meilleur accueil, et accompagnement des victimes d'accidents de la route. Il comporte une série de recommandations à usage des assureurs pour accompagner de manière plus humaine les victimes.

Ainsi, il est recommandé de ne pas proposer un règlement à l'amiable à la famille d'une personne décédée dans les premières semaines après le décès. Il n'est plus obligatoire pour les personnes vivant sous le même toit de prouver un lien affectif avec la personne décédée. L'assureur devra aussi payer plus facilement les indemnisations considérées comme marginales ou des avances permettant d'assumer les conséquences financières immédiates de l'accident.

Ce code, unanimement adopté par le conseil d'administration d'Assuralia, engage tous ses membres. En cas de manquement, les assurés pourront se tourner vers le médiateur des assurances. "Le but est de faire comprendre aux assureurs que, derrière le dossier, il y a un être humain", a souligné Philippe Colle, administrateur délégué d'Assuralia.

L'union étudie la possibilité d'étendre le code à d'autres secteurs des assurances.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires