Les agences de notation "aggravent la crise"

07/07/11 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Trends-Tendances

Les agences de notation "aggravent la crise" en produisant des "prophéties" qui s'"auto-réalisent", accuse jeudi le secrétaire général adjoint et chef économiste de l'OCDE, Pier Carlo Padoan, dans La Stampa.

Les agences de notation "aggravent la crise"

© Image Globe / ORESTIS PANAGIOTOU

"Dernièrement, les agences de notation ont confirmé qu'elles étaient fortement 'procycliques'. Elles produisent des prophéties qui s'auto-réalisent", déclare le responsable de l'Organisation de coopération et de développement économiques dans un entretien accordé au quotidien italien.

"Ce n'est pas vrai qu'elles transmettent des informations: elles expriment des jugements, entraînant une accélération de tendances déjà à l'oeuvre. C'est comme pousser quelqu'un qui est au bord d'un ravin. Elles aggravent la crise", ajoute-t-il.

Les agences de notation se sont retrouvées sous le feu des critiques mercredi en Europe au lendemain de la dégradation spectaculaire par Moody's de la notation du Portugal, relégué dans la catégorie spéculative, ce qui risque d'aggraver la crise de la dette en zone euro.

L'agence de notation estime que le Portugal, comme la Grèce, pourrait avoir besoin d'un deuxième plan d'aide avant de retourner sur les marchés, ce qui a fait bondir les taux portugais qui ont dépassé pour la première fois les 12%.

Interrogé sur l'éventualité d'un deuxième plan d'aide pour le Portugal, M. Padoan répond qu'il est "trop tôt pour le dire".

"Les pays ont besoin de temps pour que les plans d'assainissement (des finances publiques) produisent leurs effets, que les économies recommencent à croître, que les taux baissent. Les marchés réagissent en revanche au jour le jour, ils ont un horizon rapproché et ne semblent pas croire à ces politiques", souligne-t-il.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires