Le sp.a veut scinder les banques de dépôts et les banques d'affaires

21/09/12 à 19:46 - Mise à jour à 19:46

Source: Trends-Tendances

Le président du sp.a, Bruno Tobback, a réclamé vendredi que le gouvernement fédéral se penche rapidement sur la scission des banques de dépôts et des banques d'affaires. Cela est parfaitement possible au niveau belge, a-t-il affirmé lors d'une journée d'études de son parti sur la réforme du secteur financier.

Le sp.a veut scinder les banques de dépôts et les banques d'affaires

© Belga

Au niveau européen, la question n'est pas encore à l'ordre du jour, a reconnu le chef de cabinet du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, Frans van Daele. Les socialistes flamands ont réuni vendredi un groupe d'académiciens et d'experts pour discuter de la réforme du secteur financier.

L'accord de gouvernement du 1er décembre 2011 indique que le
gouvernement confiera à la Banque nationale de Belgique (BNB) "une mission d'étude quant à l'opportunité et à la faisabilité pratique et financière de l'introduction d'une distinction entre les banques de dépôts et les banques d'affaires et/ou l'introduction d'un retail ring-fence".

Tout comme M. Tobback, le professeur d'économie Paul De Grauwe a plaidé vendredi en faveur d'une scission "urgente" entre banques de dépôts et banques d'affaires.

Selon le professeur gantois Koen Schoors, la Belgique a pris du
retard en matière de réformes, par rapport à des pays comme la
Grande-Bretangne et la Suisse - "qui ne sont pas vraiment d'extrême gauche ou hostiles au secteur financier. Londres et Berne imposent à leurs banques des règles plus strictes, notamment sur le plan de la capitalisation.

Cette vision a toutefois été démentie par le président de Febelfin,
la fédération du secteur financier, Filip Dierckx. Selon lui, de nombreux changements ont déjà) eu lieu. Il a rappelé l'opposition de Febelfin à une scission complète des banques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires