Le sauvetage du Holding Communal bloqué par les libéraux ?

14/10/11 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Trends-Tendances

Un accord aurait été trouvé entre ministres fédéraux et régionaux sur la survie du Holding Communal, à genoux financièrement suite à la chute de Dexia. Pourtant, MR et Open VLD auraient retardé la concrétisation de l'accord en soulevant des objections juridiques.

Le sauvetage du Holding Communal bloqué par les libéraux ?

© Image Globe/Dirk Waem

Un accord serait tombé jeudi soir entre le fédéral et les Régions pour que le premier achète pour 120 millions d'euros d'obligations à court terme dans le Holding Communal, afin de se donner le temps de dégager une solution au dossier satisfaisant fédéral et Régions, indique vendredi midi Le Soir sur son site Internet.

Dans l'attente d'un comité ministériel restreint sur le sujet, puis d'une rencontre entre le fédéral et les Régions, cet accord n'était pas confirmé au cabinet du ministre des Finances Didier Reynders.

Selon Le Soir, le gouvernement fédéral achèterait du commercial paper - des obligations à court terme - émises par le Holding, à concurrence de 120 millions d'euros. Cela permettrait au Holding de rencontrer ses besoins de liquidités jusqu'à la fin du mois de novembre et donnerait le temps à l'Etat et aux Régions de s'entendre sur une solution structurelle aux problèmes du Holding.

Le Holding Communal porte (notamment) la participation des pouvoirs locaux dans le groupe Dexia. Sa valorisation dans Dexia, au cours de Bourse actuel, se traduirait par une moins-value proche de 2 milliards, alors que ses fonds propres n'atteignent que 1,2 milliard, rappelle Le Soir. Le Holding est aussi lourdement endetté, à hauteur de 1,7 milliard.

Holding Communal : des objections libérales retarderaient un accord

Les experts des cabinets ministériels fédéraux et régionaux se sont accordés jeudi soir sur une solution à court terme pour le Holding Communal mais, vendredi matin, au cours d'un comité ministériel restreint, le MR et l'Open VLD ont soulevé des objections juridiques, a-t-on appris vendredi à bonne source.

Au cabinet du ministre des Finances, Didier Reynders (MR), le porte-parole a quant à lui maintenu qu'il n'y avait pas d'accord. La preuve en est qu'une réunion avec les Régions est prévue dans l'après-midi. Tant le MR que l'Open VLD n'ont donc pas provoqué de blocage, a-t-il précisé.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires