Le parquet classe sans suite le dossier pour délit d'initié de Remi Vermeiren

22/02/10 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Trends-Tendances

L'ancien patron de KBC, Remi Vermeiren, et le baron Piet Van Waeyenberge (actionnaire de KBC), n'ont pas commis de délit d'initié dans le cadre de la troisième opération de sauvetage de KBC. Le dossier a été classé sans suite par le parquet, ont appris nos collègues du Tijd à bonne source.

Le parquet classe sans suite le dossier pour délit d'initié de Remi Vermeiren

© Belga

Fin octobre, le parquet avait débuté des procédures judiciaires concernant de potentiels délits d'initié concernant certaines ventes d'actions KBC. Ces transactions ont eu lieu dans le cadre de la troisième opération de sauvetage du bancassureur qui avait été rendue publique le 14 mai.

Le parquet de Bruxelles avait alors débuté une procédure pour délit d'initié contre Remi Vermeiren, le baron Piet Van Waeyenberge et De Eik, le holding de la famille Van Waeyenberge. Tant Remi Vermeiren que Piet Van Waeyenberge ont toujours nié farouchement être impliqués.

Ils ont été auditionnés à la demande du parquet par les enquêteurs et l'Office central de la lutte contre la délinquance économique et financière organisée (OCDEFO) a analysé les transactions. Mais l'enquête n'a rien révélé et le parquet a décidé de classer le dossier sans suite.

Par ailleurs, une enquête judiciaire est toujours en cours concernant un délit d'initié lors de la vente d'actions KBC Ancora par le secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires