Le parapluie fiscal bien caché de BNP Paribas

04/05/12 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Trends-Tendances

La banque BNP Paribas, dont les Etats français et belge sont les principaux actionnaires, "encourage sans complexe l'évasion fiscale pour ses clients", selon un article publié vendredi par Libération. Le quotidien français revient sur une Sicav baptisée "Luxumbrella", vendue depuis 2005 à la clientèle haut de gamme en Suisse ou à Monaco, qui permettrait d'éviter l'impôt.

Le parapluie fiscal bien caché de BNP Paribas

Depuis 2005, les produits financiers distribués dans un pays appliquant le secret bancaire, comme le Luxembourg, doivent faire l'objet d'un prélèvement à la source au bénéfice des autorités fiscales nationales, en vertu de la directive européenne sur la fiscalité de l'épargne.

Les fonds destinés aux seuls investisseurs du Luxembourg ou destinés aux investisseurs institutionnels échappent à cette règle. BNP Paribas aurait dès lors contourné la législation en proposant à ses clients européens de signer une convention patrimoniale avec mandat de gestion discrétionnaire. Au regard de la réglementation, ce n'est donc pas le client qui a investi dans Luxumbrella, mais son banquier.

Le quotidien souligne que l'existence d'un tel produit contredit les engagements publics de BNP, qui "proclame qu'elle est irréprochable en matière de paradis fiscaux, ayant fermé ses filiales à Panama et aux Bahamas".

Interrogée par Libération, la banque a souligné que la taille de Luxumbrella ne dépassait pas 902 millions d'euros, soit 0,3% des actifs sous gestion de ses activités de banque privée.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires