"Le gouvernement ne fait rien pour lutter contre la fraude fiscale"

26/10/13 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Source: Trends-Tendances

La lutte contre la fraude fiscale loupe totalement son but en Belgique et cela principalement parce que les politiciens ne voient pas "l'urgence" quand il s'agit de lutter contre ce type de fraude, explique samedi le président de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF), Jean-Claude Delepière, dans le journal De Morgen.

"Le gouvernement ne fait rien pour lutter contre la fraude fiscale"

Dans son interview, le président de la CTIF s'en prend violemment au monde politique, qui selon lui ne fait pas grand chose pour s'attaquer à la fraude fiscale.

"Il manque un 'sens de l'urgence' chez les hommes politiques. Ils pensent que les choses ne vont pas si mal que ça et qu'on a encore bien le temps de s'attaquer aux problèmes. Ils n'ont aucune idée de la gravité de la situation. Depuis la crise, la mainmise du monde criminel sur notre économie n'a fait qu'augmenter. Cela fraye le chemin à la corruption."

Il déplore par ailleurs l'acquittement cette semaine du prince Henri de Cröy-Solre. "Cela ressemble vraiment à une justice de classe. Toute personne qui peut se payer de bons avocats, peut sans problème se sortir d'accusations de fraude. Cela crée auprès de la population une image d'impunité quand cela concerne la criminalité en col blanc."

Pour Jean-Claude Delepière, qui fait partie depuis vingt ans de la cellule de lutte contre le blanchiment d'argent, il n'y a eu que peu d'avancées enregistrées en matière de lutte contre la fraude fiscale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires