Le franc suisse caracole toujours en tête

17/08/11 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Trends-Tendances

Actuellement, le franc suisse tourne autour de 1,14 CHF pour 1 euro, soit une progression de 6% par rapport à l'euro depuis début juillet, et de 25% depuis début janvier. A tel point que son rôle de valeur refuge devient handicapant pour l'économie suisse.

Le franc suisse caracole toujours en tête

Les exportations suisses souffrent de cette vigueur du franc. En témoignent les résultats semestriels, inférieurs aux attentes, présentés dernièrement par une série d'entreprises suisses. Ainsi, le groupe chimique Lonza juge que le franc fort lui a fait perdre 44 millions en termes de vente, au cours de ces six premiers mois de l'année. Credit Suisse, l'une des principales banques du pays, estime pour sa part que cette vigueur a réduit son bénéfice de 637 millions de francs par rapport au premier semestre 2010. Quant au fabricant de montres Swatch, il a mis en garde les analystes contre un effet "franc fort" qui pourrait peser sur son second semestre, malgré des performances supérieures aux attentes entre début janvier et fin juin. Pendant ce temps-là, les produits made in USA profitent, eux, de la faiblesse de la monnaie américaine pour gagner des parts de marché à l'étranger.

Les raisons de cette survalorisation du franc suisse par rapport à l'euro et au dollar, on les connaît. Avec des obligations d'Etat européennes qui ne sont plus considérées comme des actifs sans risque et un relèvement du plafond de la dette US qui suscite l'inquiétude depuis plusieurs mois, les investisseurs se ruent sur les ultimes valeurs sûres que sont l'or et le franc suisse. Et pour cause. Avec ses excédents budgétaires, une dette publique largement sous contrôle, une solide croissance économique, quasiment pas d'inflation et un chômage en baisse, la patrie d'Henri Dunant a de quoi faire rêver par les temps qui courent. Au point donc pour le havre de paix suisse d'être victime de son propre succès.

SÉBASTIEN BURON

En savoir plus sur:

Nos partenaires