Le crédit alternatif ne connaît pas la crise

13/06/14 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Trends-Tendances

La coopérative de crédit à finalité sociale Crédal a connu une croissance de 17% de ses fonds en 2013, ressort-il de son rapport d'activités présenté vendredi à Bruxelles. Cette évolution est constante depuis plusieurs années.

Le crédit alternatif ne connaît pas la crise

Créée en 1984, Crédal enregistre chaque année une augmentation parallèle de ses fonds et de ses crédits. En 2013, le nombre de coopérateurs atteignait 2.050 personnes, dont 2/3 étaient des personnes physiques. "Cette année encore le montant de nos fonds a augmenté de 17%, et il a pratiquement doublé en 5 ans", se réjouit Bernard Horenbeek, directeur de Crédal.

Le nombre de clients ne cesse de croître lui aussi, de 717 crédits en 2009, il est passé à 1.967 en 2013, pour un montant total de 25.258.200 euros. Chez Crédal, plus de 96% des fonds sont investis dans les crédits solidaires, les microcrédits professionnels et personnels.

Depuis l'an dernier, la coopérative a également lancé le crédit impact+, un crédit destiné aux projets avec une forte composante durable ou de service à la collectivité. Huit entreprises ont bénéficié de ce financement, pouvant atteindre 200.000 euros, en 2013.

Tournée vers l'avenir, la coopérative prévoit à l'heure actuelle le lancement d'un crédit à taux régressif, calculé sur l'impact sociétal de l'investissement. Elle se dit également prête à passer à la vitesse supérieure et à travailler avec les pouvoirs publics arguant qu'"un euro investi par les pouvoirs publics rapporte 5 euros à la société en 3 ans".

En savoir plus sur:

Nos partenaires