Le compte d'épargne comme investissement ?

03/01/17 à 10:40 - Mise à jour à 14:04

Source: Trends-Tendances

Le minimum légal de 0,11 % n'est pas conforme au marché. Les taux du marché pertinents pour les comptes d'épargne sont les taux en vigueur pour des périodes de deux à trois ans, lesquels sont actuellement négatifs et le resteront en 2017. Les banques n'ont aucune raison de relever leurs taux sur les comptes d'épargne. - Peter Vanden Houte (ING Belgique)

Le compte d'épargne comme investissement ?

© iStock

  • Risque : 0,5/10
  • Rendement attendu en 2017 : minimum 0,01 %
  • Horizon d'investissement : de 0 à 1 an

CARACTÉRISTIQUES

Les comptes d'épargne réglementés sont tenus de payer un intérêt de base qui ne peut être inférieur à 0,01 %, auquel doit venir s'ajouter une prime de fidélité de 0,1 % au moins si les fonds restent placés pendant plus d'un an. De très nombreuses banques appliquent d'ores et déjà les minimums absolus. Une grande banque a, de surcroît, converti un de ses comptes d'épargne réglementés en compte d'épargne non réglementé pour pouvoir abaisser le taux d'intérêt à 0 %. Certes, il s'agit d'un compte professionnel, mais rien n'empêche en théorie les banques de faire la même chose avec les comptes de leurs clients particuliers, voire de faire passer le taux sous zéro.

Le régime de garantie des dépôts, chargé d'intervenir jusqu'à 100.000 euros par client et par banque, concerne les comptes d'épargne réglementés et non réglementés. Les banques paient, pour l'alimenter, une contribution au Fonds de garantie. Si l'une d'elles venait à faire faillite, ses clients récupéreraient leur argent dans les trois mois. L'an passé, des dizaines de milliers de clients d'Optima ont fait intervenir le Fonds de garantie. Malheureusement, certains d'entre eux détenaient plus de 100.000 euros dans cette banque ; au-delà de 100.000 euros, le compte d'épargne n'est donc pas dénué de risques.

COÛTS

Le compte d'épargne n'est normalement grevé d'aucuns frais directs. Certaines banques invitent l'épargnant à ouvrir également un compte à vue, pour lequel elles réclament des frais. Plusieurs banques ont annoncé une hausse des prix de leurs services à compter du 1er janvier.

FISCALITÉ

Les différences entre comptes d'épargne réglementés et non réglementés ne se limitent pas au taux minimum légal. Seuls les détenteurs d'un compte d'épargne réglementé évitent le précompte mobilier sur les intérêts jusqu'à 1.880 euros, et le précompte mobilier réduit (15 %) au-delà de cette somme. A partir du 1er janvier, les détenteurs d'un compte d'épargne non réglementé s'acquitteront de 30 % de précompte mobilier sur les intérêts, au lieu de 27 % actuellement.

QUE RÉSERVE 2017 ?

Le taux long belge a entamé une remontée au deuxième semestre de 2016, mais il est inutile d'espérer que le mouvement s'étende rapidement aux comptes d'épargne. Le taux sur les obligations d'Etat belges de courte durée est toujours négatif, or il constitue une référence plus pertinente. L'argent déposé sur un compte d'épargne est immédiatement disponible. Il y reste parqué entre deux et trois ans en moyenne. Si une banque décidait néanmoins de relever ses taux l'an prochain, tout porte à croire qu'il ne s'agirait que d'une action promotionnelle temporaire.

RECOMMANDÉ POUR...

L'épargnant qui ne veut prendre aucun risque et qui ignore pour combien de temps il peut se passer de son argent.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires