Le bitcoin au service de la criminalité: la face sombre des cryptomonnaies

09/02/18 à 15:35 - Mise à jour à 15:35
Du Trends-Tendances du 01/02/18

Le crime organisé et les hackers ont fait des devises 2.0 leur terrain de chasse pour cibler de nouvelles victimes. Une étude récente montre que les activités illégales financées par le bitcoin sont très importantes.

Les autorités reprochent souvent aux nouvelles devises 2.0, comme le bitcoin, d'être les monnaies du crime organisé. Une étude * à paraître de trois chercheurs - Talis Putnins, Jonathan Karlsen, Sean Foley, des universités de Sydney et de l'UTS Business School - confirme leurs craintes. Elle révèle que les activités illégales financées par le bitcoin sont très importantes, avec près d'une transaction sur deux. Ce qui remet en cause les précédents travaux qui estimaient que ces activités étaient minoritaires. Elles avaient été très importantes en 2013, au moment de l'apogée de Silk Road, le leader des supermarchés en ligne d...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires