Le banquier François Reyl inculpé de blanchiment de fraude fiscale

30/10/13 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Trends-Tendances

François Reyl, le patron de la banque suisse Reyl, a été mis en examen mardi pour blanchiment de fraude fiscale dans l'affaire du compte caché à l'étranger de l'ancien ministre français Jérôme Cahuzac, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Le banquier François Reyl inculpé de blanchiment de fraude fiscale

© Reuters

Mardi soir, la banque suisse avait diffusé un communiqué dans lequel elle annonçait sa propre mise en examen, en affirmant que l'établissement avait répondu à une convocation des juges d'instruction, et que cette audition avait "abouti à une décision de mise en examen que la banque conteste". Selon une source judiciaire, c'est bien François Reyl, le directeur général de l'établissement financier genevois, qui est mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale" en tant que personne physique et non la banque en tant que personne morale.

François Reyl a en outre été placé sous contrôle judiciaire. Celui-ci prévoit notamment qu'il a interdiction d'entrer en contact avec les clients de Reyl en France sur le territoire national et à l'étranger, a précisé la source judiciaire. Après l'avoir longtemps nié, l'ancien ministre socialiste français du Budget avait reconnu avoir ouvert un compte crédité de 685.000 euros en 1992 chez UBS avant d'en confier la gestion à Reyl. M. Cahuzac a démissionné en mars, emporté par ce scandale. Il a affirmé avoir transféré ses avoirs chez Reyl de la Suisse vers Singapour à l'automne 2009.
François Reyl avait été convoqué mardi pour répondre aux questions des juges qui ont déjà mis en examen Jérôme Cahuzac.

Nos partenaires