La 'trouvaille' de Goldman Sachs pour enrayer la fuite des cerveaux

14/07/17 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Afp

Goldman Sachs veut dépoussiérer la garde-robe de certains de ses salariés: la prestigieuse banque d'affaires américaine autorise ses équipes "tech" à s'habiller de façon décontractée, espérant ainsi attirer et retenir les talents séduits par la Silicon Valley.

La 'trouvaille' de Goldman Sachs pour enrayer la fuite des cerveaux

© Reuters

Fini donc le traditionnel costume-cravate (hommes) et le tailleur (femmes) pour les 8.000 ingénieurs, qui représentent 24,2% des 33.000 salariés de la firme.

Dans un document interne, consulté par l'AFP, Elisha Wiesel, le nouveau patron des services informatiques et technologiques, leur annonce qu'ils peuvent désormais adopter la tenue décontractée "tout au long de l'année".

Il ne donne pas d'exemples. Difficile donc de savoir si un jogging de sport ou une tenue de yoga, des tongs ou une casquette seront acceptés, comme c'est souvent le cas dans la Silicon Valley.

Il est toutefois recommandé d'adapter sa tenue vestimentaire en cas de rendez-vous avec les clients.

"Pour ceux d'entre vous dont les divisions sont étroitement en lien avec des clients, s'il vous plaît soyez soucieux de leurs politiques" en la matière, enjoint M. Wiesel, qui a pris en janvier la tête du département.

La firme espère ainsi retenir ces ingénieurs, au moment où la technologie a pris une place prépondérante dans la banque, du fait de l'offensive des groupes technologiques, "Fintech", qui veulent transformer le monde de la finance à coup d'innovations. Les services de paiements et de transferts d'argent, autrefois activités traditionnelles des banques, sont investis par de nouveaux acteurs comme Apple via Apple Pay.

Google, Facebook, Amazon ou encore Tesla proposent par ailleurs un environnement de travail jugé plus "décontracté", qui séduit les jeunes talents.

"Au vu de vos suggestions, j'espère que cette initiative va permettre d'améliorer l'environnement de travail", souligne d'ailleurs Elisha Wiesel dans son courriel à ses équipes.

L'assouplissement du code vestimentaire fait partie d'une série de mesures annoncées en interne récemment par Elisha Wiesel pour satisfaire la communauté "tech" au sein de Goldman Sachs, indique-t-on à l'AFP sans donner davantage de détails.

Le code vestimentaire ne change en revanche pas pour les banquiers, qui continueront à arborer leur tenue stricte.

A l'été 2016, JPMorgan Chase, la première banque américaine en termes d'actifs, avait autorisé ses salariés à adopter un look informel.

L'initiative avait fait grand bruit dans les milieux financiers où certains craignaient que venir travailler en jean-polo ne soit interprété comme un manque de sérieux de leur part, voire comme un signe que leur agenda est vide.

Nos partenaires