La monnaie russe au plus bas depuis plus d'un an face au dollar

28/12/15 à 12:17 - Mise à jour à 12:16

Source: Belga

La monnaie russe est tombée lundi à son plus bas niveau en plus d'un an face au dollar, sous le coup d'un nouvel affaiblissement des cours du pétrole qui plombe les perspectives de reprise de l'économie russe.

La monnaie russe au plus bas depuis plus d'un an face au dollar

© Thinkstock

Le dollar a dépassé le seuil des 72 roubles pour la première fois depuis décembre 2014 et a atteint 72,46 roubles. L'euro a touché 79,55 roubles, son plus haut niveau depuis août dernier.

Ce nouvel accès de faiblesse de la monnaie russe, dans un marché rendu plus volatil par la faiblesse des échanges en période de fêtes, suivait une nette baisse des cours du pétrole, la principale source de revenus avec le gaz pour l'Etat russe.

L'économie russe a traversé cette année une profonde récession à cause de la dégringolade du marché pétrolier et des sanctions liées à la crise ukrainienne.

Les autorités russes affirmaient ces derniers temps cependant que le pire de la crise était passé voire que l'économie russe était techniquement sortie de récession pendant l'été.

Mais le nouvel affaiblissement des cours du pétrole, au plus bas depuis plus d'une décennie à Londres, remet en question le scénario d'une reprise rapide. La banque centrale estime que si le baril reste à son niveau actuel toute l'année prochaine, le PIB pourrait chuter de plus de 2% après 3,7% prévu cette année.

"De nombreux experts pensaient, moi y compris, que nous avions touché le fond, que le pire de la crise était passé, mais aujourd'hui nous observons une nouvelle dégradation", a constaté l'ancien ministre des Finances Alexeï Koudrine, interrogé lundi par l'agence Interfax.

"L'année prochaine constituera un sérieux défi: les dépenses publiques vont baisser, c'est inévitable car les revenus de l'Etat vont baisser", a-t-il ajouté, estimant en outre que les prix allaient augmenter à cause de la dépréciation de la monnaie.

Le taux annuel d'inflation s'est déjà établi à 15% en novembre, se traduisant par un plongeon de plus de 9% du pouvoir d'achat des ménage et de 13% de leur consommation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires