La menace de prescription pèse sur le dossier Fortis

31/01/15 à 10:30 - Mise à jour à 18:11

Source: Belga

Le juge qui avait mené l'instruction dans le dossier Fortis depuis les premières plaintes introduites en 2008 part à la retraite ce 1er février, tandis que le magistrat du parquet en charge du dossier va lui être muté vers une nouvelle cellule. Même si ils seront tous deux remplacés, cela représente un sérieux coup de frein pour la procédure pénale en cours. La prescription se fait de plus en plus menaçante, lit-on dans L'Echo.

La menace de prescription pèse sur le dossier Fortis

Fortis © Belga

Le réquisitoire du procureur du Roi avait été dressé il y a un an, au terme d'une instruction de quatre ans. Le parquet avait alors demandé à la chambre du conseil d'ordonner le renvoi de sept anciens dirigeants devant le tribunal correctionnel. Alors que les actionnaires pensaient voir le bout du tunnel approcher, on semble reparti pour quelques années. Dans un courrier envoyé l'an dernier, le parquet avait laissé sous-entendre la possibilité d'une prescription en 2018.

En savoir plus sur:

Nos partenaires