La grande PEUR des banquiers

29/10/13 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Trends-Tendances

Internet et les services mobiles bousculent la banque de papa et ses agences, déjà sous forte pression avec la crise. Ils permettent aussi à de nouveaux acteurs de venir chasser sur les terres de ces banquiers traditionnels. En attendant l'arrivée de Google ou d'Amazon...

La grande PEUR des banquiers

Question : quand êtes-vous passé pour la dernière fois dans votre agence bancaire ? Il y a six mois, un an, bien plus longtemps encore. A vrai dire, vous ne vous en souvenez même plus. Rien d'étonnant à cela : les Belges fréquentent de moins en moins les agences bancaires.

Il est loin, en effet, le temps où il fallait y aller pour ouvrir un compte à vue ou un compte d'épargne. Aujourd'hui, tout cela peut se faire à distance. Il suffit de quelques clics. Vérifier ses comptes ? Pareil. Le tour est joué en une poignée de secondes. Plus besoin d'extraits de compte. Rembourser un ami ? Idem, inutile de déposer le virement à l'agence. On peut le faire dans les embouteillages ou dans son salon. Aujourd'hui, on peut même acheter des produits de placements (actions, fonds d'investissement, etc.) tout en restant confortablement installé derrière sa tablette.

Et si smartphones et tablettes faisaient sauter la banque ? Retrouvez l'article complet dans le magazine Trends/Tendances de cette semaine.

Nos partenaires