La "deuxième division" des banques belges sous forte pression

24/11/17 à 10:25 - Mise à jour à 10:26
Du Trends-Tendances du 23/11/17

A l'image d'Axa Banque, les acteurs de taille plus modeste souffrent de la transformation du paysage bancaire.

Pas simple d'être une petite banque par les temps qui courent. Un an après son arrivée à la tête du groupe, Thomas Buberl, le grand patron d'Axa, aurait laissé sous-entendre la semaine dernière lors d'une réunion pour investisseurs qu'il se séparerait bien des activités bancaires de sa filiale belge. Le grand groupe français souhaite en effet se recentrer sur l'assurance dans les 16 pays qui représentent près de 90 % de ses résultats, avec en fer de lance ses marchés les plus importants comme la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, la Belgique et l'Espagne. Exit, do...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires