La croissance belge "favorise les opportunités commerciales des banques"

16/11/17 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Belga

Moody's maintient sa perspective stable sur les banques belges, indique jeudi l'agence de notation. Elle souligne la relance de l'économie du pays et la baisse du taux de chômage, mais estime que la faiblesse des taux d'intérêts pèsera sur les marges des banques.

La croissance belge "favorise les opportunités commerciales des banques"

© D.R.

D'après les estimations de Moody's, le produit intérieur brut (PIB) augmentera de 1,5% en 2017 et 2018. Les estimations sont donc légèrement inférieures à celles du Bureau du Plan (1,7% pour 2017), de la BNB (1,6%) et de l'Ires (1,7%).

Selon l'agence de notation, le taux de chômage devrait tomber à 6,7% cette année et 6,5% l'année prochaine, contre 7,9% en 2016.

Ces éléments montrent "une croissance économique constante", "qui favorise les opportunités commerciales des banques". Néanmoins, le secteur bancaire devrait voir ses marges rognées par la faiblesse des taux d'intérêts.

L'agence de notation estime cependant que "les banques belges sont bien préparées" pour affronter des augmentations de capital et des renflouements internes (bail-in), tels que prévus dans l'UE par le MREL (soit le ratio "d'exigence minimale de fonds propres et passifs exigibles").

Les cinq grandes banques étudiées (BNPPF, KBC, ING, Belfius et Axa) disposent en outre de solides capacités de financement, liées au caractère d'épargnant du Belge.

En savoir plus sur:

Nos partenaires