La crise a coûté près de 18 milliards d'euros aux épargnants belges

20/01/14 à 09:31 - Mise à jour à 09:31

Source: Trends-Tendances

La récession économique entre 2009 et 2013 a lourdement pesé sur les ménages belges. La perte cumulée de revenus d'intérêts durant cette période aurait en effet atteint 17,735 milliards d'euros pour les épargnants, selon une estimation du directeur des Etudes économiques à l'IESEG School of Management, Eric Dor, publiée lundi dans Le Soir.

La crise a coûté près de 18 milliards d'euros aux épargnants belges

© PG

Pour obtenir ce chiffre, le professeur Dor, est parti de l'hypothèse suivante : s'il n'y avait pas eu de crise financière, les revenus d'intérêts seraient restés à leur niveau de 2008, soit 13 milliards d'euros par an.

En 2009, ces revenus ont atteint seulement 10,6 milliards, soit une perte de 2,4 milliards. L'année suivante, ils tombaient à 9,6 milliards, d'où une perte de 3,4 milliards. Et ainsi de suite, pour un total fin 2013 de près de 18 milliards.

Le professeur indique qu'il s'est livré à cet exercice "pour mettre en exergue un aspect peu évoqué de la crise financière : contrairement à ce qui est trop souvent affirmé, elle a coûté cher aux ménages belges, et continue à leur coûter".

En savoir plus sur:

Nos partenaires