La bulle du Bitcoin a éclaté

15/04/13 à 08:21 - Mise à jour à 08:21

Source: Trends-Tendances

Après avoir vu sa valeur multipliée par 20 en quelques semaines, la monnaie virtuelle Bitcoin a chuté de 72% en quelques jours. Explications.

La bulle du Bitcoin a éclaté

La bulle Bitcoin a éclaté. Coûtant à peine un millième de dollar à son apparition en 2009, cette monnaie virtuelle avait vu le cours de son change exploser au cours des dernières semaines jusqu'à atteindre la somme de 266 dollars aux alentours du 10 avril. Mais depuis, c'est la débandade, puisqu'elle a reperdu plus de 70% de sa valeur pour tomber en dessous de la barre des 80 dollars.

L'idéal d'une monnaie souterraine

Unique en son genre, le Bitcoin est né de la volonté de créer une monnaie indépendante de toute banque ou tout autre établissement monétaire. Avec une masse monétaire plafonnée à 21 millions d'unités (seulement 11 millions environ sont pour le moment en circulation), la monnaie électronique s'achète via des sites web faisant office de véritables bureaux de change, tels que Mt. Gox, le site japonais le plus utilisé, ou encore Bitcoin-central en France.

Conçu pour offrir l'anonymat et l'intraçabilité à ses utilisateurs, le Bitcoin, en dépit de l'optimisme de ses défenseurs, n'est pas sans risque et ne garantit pas la sécurité absolue des transactions. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que la monnaie a rapidement servi à l'achat de produits illicites tels que des drogues, voire à blanchir de l'argent sale. De plus, elle a été la cible de pirates informatiques, ravis de pouvoir puiser dans le portefeuille numérique d'utilisateurs insouciants. Ce fut le cas en 2012 dans l'affaire Bitfloor où un hacker réussit à voler l'équivalent de 250 000 dollars en Bitcoins.
Néanmoins, beaucoup ont voulu y croire, et des sites de vente en ligne comme des magasins physiques ont commencé à accepter les paiements en Bitcoins.

L'éclatement de la bulle Bitcoin

Le conte de fées ne pouvait pas durer éternellement. La flambée du Bitcoin, aux causes encore incertaines - d'aucuns ont même évoqué des achats par des investisseurs de Chypre ou d'Espagne - s'est éteinte encore plus brutalement; Certains comme ZDNet, prophétisait d'ailleurs une semaine plus tôt l'éclatement d'une telle bulle monétaire.

La valeur du Bitcoin a subi d'importantes variations depuis quelques jours. Après un record de 266 dollars, la monnaie virtuelle a chuté jusqu'à descendre en dessous des 55 dollars.
Bien que sa valeur semble se stabiliser à nouveau aux alentours des 70 dollars, une telle volatilité a de quoi inquiéter les investisseurs du Bitcoin. La principale plateforme d'achat et d'échange, Mt. Gox, a voulu rassurer ses utilisateurs en expliquant qu'une vague importante de nouveaux utilisateurs avait engendré des difficultés à gérer l'ensemble des passages d'ordres d'achat ou de vente. Ce ralentissement aurait mécontenté de nombreux investisseurs qui décidèrent de revendre en bloc leurs stocks, faisant ainsi baisser la valeur de la monnaie.

Pourtant, outre cet argument avancé par Mt. Gox "victime de son succès", le site a avoué être l'objet d'une attaque DDoS - une surcharge de demandes conduisant au crash des serveurs - de la part de hackers. Comme l'explique la BBC, Mt. Gox s'est vu obligé de suspendre le marché à plusieurs reprises pour se prémunir de dégâts plus importants et attendre que son activité revienne à la normale. Douze heures après, le marché réouvrait avec un Bitcoin toujours en baisse.

Une cible de choix pour les hackers

Les raisons de la chute vertigineuse du Bitcoin restent aussi obscures que celle de son ascension. Certains voyaient l'offensive des hackers comme un moyen de provoquer la panique et ainsi racheter de la monnaie à bas prix. Le concepteur d'antivirus Kaspersky a en outre dévoilé l'existence d'un virus se propageant via le service de communication Skype. Une fois infecté, l'ordinateur de l'utilisateur devient alors une véritable machine à créer des Bitcoins, qui atterrissent directement dans le portefeuille des hackers.

D'autres avancent à nouveau l'hypothèse d'un alignement sur l'évolution de la crise chypriote, qui aurait poussé les investisseurs à mettre leur argent à l'abri sur le marché souterrain, provoquant les importantes fluctuations du cours de la monnaie et sa volatilité. Mais personne n'est pour l'instant en mesure de prédire l'avenir du Bitcoin, maintenant que sa fiabilité, jusqu'alors son meilleur argument, vient d'être ébranlée par les récents événements.

Par Samuel Baudoui

Nos partenaires