La BCE se donne jusqu'à fin 2014 avant d'envisager de nouvelles mesures

06/06/14 à 20:04 - Mise à jour à 20:04

Source: Trends-Tendances

La Banque centrale européenne (BCE) va se donner jusqu'à la fin de l'année pour évaluer les conséquences du vaste paquet de mesures annoncé jeudi et avant d'envisager d'éventuelles mesures supplémentaires, a affirmé vendredi Luc Coene, membre du conseil des gouverneurs de l'institut monétaire.

La BCE se donne jusqu'à fin 2014 avant d'envisager de nouvelles mesures

© belga

"Il faut laisser le temps et attendre jusqu'à la fin de l'année pour voir comment l'économie réagit à cette injection de liquidités", a affirmé le gouverneur de la Banque nationale de Belgique vendredi lors d'une conférence de presse à Bruxelles. Il s'exprimait au lendemain de la réunion mensuelle de la BCE où a été annoncée une série de mesures pour tenter de faire grimper une inflation qui flanche et encourager la croissance en zone euro.

"En fonction des résultats, on verra s'il y a besoin de mesures supplémentaires ou pas", a ajouté M. Coene devant la presse. "Une inflation basse pendant une période prolongée n'est pas sans risques", a insisté le gouverneur de la banque centrale belge. En conséquence, "il était important que nous prenions des mesures" au sein de la BCE, a-t-il ajouté.

Jeudi, la BCE a décidé à l'unanimité de baisser ses taux d'intérêt, déjà au plus bas, et de mettre en place des mesures pour relancer le crédit.

Son principal taux directeur a été porté à 0,15% (contre 0,25% depuis novembre). L'institut monétaire a également porté son taux de dépôt en territoire négatif, à -0,10%, une mesure qu'aucune banque centrale d'envergure n'avait expérimentée jusqu'ici.

La BCE va en outre prolonger ses opérations de prêts illimités et très bon marché à court et moyen terme aux banques jusque mi-2016 et prêtera de nouveau à long terme jusqu'à 400 milliards d'euros à celles qui pourront prouver qu'elles ont ouvert les cordons de leur bourse aux PME et aux consommateurs.

Nos partenaires