La BCE prudente sur les perspectives économiques en zone euro

18/11/16 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Belga

Le président de la BCE Mario Draghi s'est montré vendredi très prudent concernant l'économie en zone euro, dont les perspectives ne portent pas selon lui à l'optimisme, nourrissant les attentes d'un nouvel assouplissement à venir de la politique monétaire ultra-accommodante.

La BCE prudente sur les perspectives économiques en zone euro

Mario Draghi © Reuters

"Nous avons toutes les raisons d'être plus confiants dans la force de la reprise qu'il y a un an", a déclaré l'Italien lors d'un congrès bancaire à Francfort (ouest).

"Mais nous ne pouvons pas être optimistes sur les perspectives économiques", a-t-il aussitôt tempéré, pointant, au delà des "risques géopolitiques", trois grands sujets d'inquiétude: la faible rentabilité des banques européennes, une inflation en berne, et la trop grande dépendance de l'économie aux mesures de soutien de la Banque centrale européenne (BCE).

L'inflation a atteint 0,5% sur un an en octobre, un plus haut depuis 27 mois, mais reste très éloigné de l'objectif d'un peu mois de 2% à moyen terme prôné par la BCE.

"La relance reste hautement tributaire d'une constellation de conditions financières qui, de leur côté, dépendent d'un soutien monétaire continu", a-t-il souligné, réitérant la volonté de la BCE de "continuer à agir, si besoin, en utilisant tous les outils disponibles dans le cadre de son mandat" pour ramener le plus rapidement possible l'inflation dans le droit chemin.

Ces propos très prudents sont propres à nourrir les attentes d'un nouvel assouplissement monétaire lors de la dernière réunion de la BCE de l'année qui se tiendra le 8 décembre.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires