La BCE défend sa politique monétaire: "nous avons une vision claire de la situation"

12/03/14 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

Le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), le Belge Peter Praet, a défendu ce mercredi la politique monétaire de celle-ci alors que les critiques se sont faites nombreuses depuis une semaine face au statu quo observé par l'institution malgré l'inflation faible en zone euro.

La BCE défend sa politique monétaire: "nous avons une vision claire de la situation"

© reuters

"Nous avons une vision claire de la situation" dans la région, a-t-il déclaré lors d'une conférence organisée par l'université Goethe de Francfort (ouest), ajoutant que la BCE agirait si nécessaire. Il est donc prématuré d'accuser l'institution de sous-estimer la situation, selon lui.

Soulignant que la BCE avait fait état tôt de la faiblesse de la demande et des conséquences que cela aurait sur l'inflation, M. Praet a aussi rappelé qu'elle avait admis il y a plusieurs mois déjà que le niveau de la hausse des prix resterait faible pendant un moment. "Ce n'était pas facile, mais nous l'avons fait", a-t-il indiqué.

Peter Praet a également estimé que la BCE avait une communication "équilibrée" et que les marchés ne devaient pas se laisser troubler par les phénomènes de court terme ni attendre une action à chaque rebondissement.

Publier des comptes-rendus pour éviter les "bruits sur les marchés"

Selon lui, la future publication des comptes-rendus des réunions du conseil des gouverneurs de la BCE aidera à éviter ces "bruits sur les marchés", qui ne reflètent à ses yeux pas la "richesse des discussions" en son sein. "Ce sera une manière de communiquer, de donner les pour et contre, de démontrer comment nous communiquons, de manière cohérente", a-t-il ajouté. Mais il n'a pas annoncé de calendrier sur la publication de ces comptes-rendus dont il est question depuis l'été dernier.

Face à l'affermissement de la croissance en zone euro et à la stabilisation de l'inflation en février (à 0,8%), la BCE a décidé jeudi de maintenir son principal taux d'intérêt directeur inchangé au niveau historiquement bas de 0,25% et n'a annoncé aucune nouvelle mesure de soutien à l'économie de la région.

Nos partenaires