La BCE a un biais accommodant dans sa communication

06/08/13 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Trends-Tendances

La communication avancée de la Banque centrale européenne (BCE) sur les taux d'intérêt est assortie d'un biais accommodant et de nouvelles baisses des taux sont envisageables si l'évolution de l'inflation le justifie, estime le Belge Peter Praet, membre du directoire de la BCE.

La BCE a un biais accommodant dans sa communication

© BELGA

"Face aux conditions qui, selon nous, devraient s'imposer à un horizon pertinent, notre communication comporte un biais accommodant", explique Peter Praet dans un point de vue publié mardi par le portail Vox. "Cela induit la notion que nous n'avons pas atteint le jalon bas pour nos taux directeurs", poursuit-il. "Abaisser encore les taux d'intérêt reste une possibilité pour la BCE si la situation en matière de stabilité des prix le justifie".

Chargé du portefeuille économique au sein du directoire, les opinions de Praet, ancien directeur à la Banque nationale de Belgique, ont un poids certain parce qu'il soumet une présentation, au début des réunions du Conseil des gouverneurs, qui forme la base des discussions. La BCE a maintenu son taux de refinancement au plus bas record de 0,5% jeudi dernier et confirmait qu'il y resterait pour l'instant, voire était susceptible d'être à nouveau réduit.

L'institut d'émission européen est limité dans son action par la manière dont les marchés ont réagi au projet de la Réserve fédérale américain de réduire ses rachat d'actifs. Elle a réagi en juillet aux turbulences nées dans les marchés en avertissant ces derniers à l'avance de l'orientation future de ses taux directeurs, imitant en cela la Fed. "Notre communication avancée a contribué à créer des conditions plus stables sur le marché monétaire et à ancrer plus fermement les anticipations du marché", écrit encore Peter Praet. "Elle fait également en sorte que notre politique monétaire ne soit pas exagérément vulnérable aux chocs sans liens avec les conditions économiques et monétaires de fond de la zone euro".

En savoir plus sur:

Nos partenaires