Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

21/08/15 à 13:54 - Mise à jour à 14:30

'L'or n'est plus une valeur refuge, et ça ne devrait pas s'améliorer'

En cette fin d'été, s'il y a un placement qui soulève des interrogations, c'est bien l'or.

'L'or n'est plus une valeur refuge, et ça ne devrait pas s'améliorer'

The Lord of the Rings: The Return of the King. © Capture d'écran YouTube

En principe, le métal jaune est censé protéger contre le chaos économique et géopolitique, mais ces deux qualités ont été absentes ces derniers mois et le cours de l'or, au lieu d'exploser, pique du nez vers le seuil des 1000 dollars. Aujourd'hui, il tourne autour de la barre des 1.100 dollars, mais on l'a connu en meilleure forme.

Pourtant, ce ne sont pas les éléments d'inquiétude qui manquent. Au Moyen-Orient, on ne parle pas de guerre ouvertement, mais on est en plein dedans. La Bourse chinoise semble pour l'heure ne faire des victimes que du côté chinois - autrement dit auprès des 90 millions de boursicoteurs qui ont perdu une bonne partie de leur épargne dans le crash de la Bourse de Shanghai -, mais là encore, il serait étonnant que cette débâcle se limite à la Chine seulement. En effet, les Chinois qui ont vu leur épargne partir en fumée font partie de la classe moyenne, et ils vont donc désormais moins dépenser, ce qui va affecter l'économie mondiale par ricochet. Quant au dossier grec, à chaque fois que l'on pense qu'il est enfin clôturé, un nouvel épisode surgit pour relancer l'intrigue: c'est le cas à nouveau avec la démission du Premier ministre grec et la mise en place d'élections anticipées.

Bref, il y a assez de soubresauts de par le monde pour normalement gonfler le cours de l'or, considéré comme l'ultime rempart des épargnants.

Partager

L'or n'est plus une valeur refuge, et ça ne devrait pas s'améliorer

Or, le constat aujourd'hui, c'est que l'or ne joue plus son rôle de valeur refuge. Il faut dire aussi que le métal jaune était traditionnellement considéré également comme une protection contre l'inflation. Cependant, celle-ci a disparu de nos régions, on lutte plutôt contre la déflation. Et le fait que le pétrole ne fait que baisser et que la demande chinoise en matières premières a fortement diminué démontre que les forces déflationnistes sont encore plus fortes aujourd'hui qu'hier.

Sans compter que les États-Unis comptent relever leur taux d'intérêt principal à partir de septembre, ce qui rendra le dollar encore plus attractif en terme de rendement, et donc cela risque d'affaiblir encore plus le précieux métal.

Décidément, l'or n'est plus ce qu'il était...

Nos partenaires