L'Irlande plombe l'action KBC

06/01/11 à 12:57 - Mise à jour à 12:57

Source: Trends-Tendances

La nouvelle dégradation des conditions de marché en Irlande, observée par KBC depuis novembre, a convaincu le groupe de renforcer ses provisions pour son portefeuille de crédits irlandais. Ajoutez à cela des irrégularités constatées chez KBC Lease UK et vous obtenez une action qui perdait jusqu'à 5 % jeudi.

L'Irlande plombe l'action KBC

© Belga

L'action du bancassureur KBC reculait fortement jeudi matin à la Bourse Euronext Bruxelles, perdant jusqu'à 5 % en réaction à l'annonce de provisions supplémentaires. Peu après 10 h, l'action KBC cotait à 25,57 euros, en baisse de plus de 4 %.

KBC a annoncé jeudi, avant l'ouverture de la Bourse, que ses résultats sous-jacents au quatrième trimestre de 2010 seraient influencés par un renforcement des provisions pour son portefeuille de crédits irlandais et par des irrégularités constatées chez KBC Lease UK.

"KBC constituera des provisions supplémentaires exceptionnelles nettes comprises entre 315 millions et 330 millions d'euros (en fonction de la taxation) pour sûreté de ces deux événements et souhaite informer les marchés et tous les stakeholders de leur incidence avant la publication des résultats du quatrième trimestre, le 10 février 2011", annonce le bancassureur dans un communiqué.

KBC explique avoir assisté depuis novembre à une nouvelle dégradation des conditions de marché en Irlande. Pour rappel, la situation financière délicate traversée par l'Irlande a contraint l'UE et le FMI à débloquer une aide de 85 milliards d'euros en faveur de l'île. Dans ce contexte, KBC a décidé de relever le niveau de ses provisions pour son portefeuille de crédits commerciaux en Irlande.

La provision pour pertes de valeur sur crédits sur l'Irlande se chiffre désormais à quelque 263 millions d'euros net pour le quatrième trimestre de 2010. KBC souligne toutefois que sa filiale KBC Bank Ireland demeure "suffisamment capitalisée".

Par ailleurs, le bancassureur annonce que des contrôles internes au sein de KBC Lease UK ont relevé des irrégularités dans certains contrats conclus entre cette entité et des tiers. Si "un examen interne complet et approfondi" est actuellement en cours, KBC évalue, à ce stade, à 150 millions d'euros le dommage net maximal qui pourrait être occasionné par ces irrégularités.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires