L'Europe s'attaque aux commissions sur les cartes de paiement

24/07/13 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne a présenté mercredi des propositions visant à plafonner les commissions facturées par les opérateurs financiers lors des paiements par carte bancaire. Elle espère que les plafonds proposés permettront de réduire le coût final payé par les utilisateurs.

L'Europe s'attaque aux commissions sur les cartes de paiement

© Reuters

Les commissions multilatérales d'interchange (CMI ou MIFs en anglais) sont payées par la banque du commerçant à celle du consommateur lors d'un achat par carte bancaire. Elles sont répercutées, via des frais, sur les utilisateurs de carte et/ou sur les commerçants. Ces derniers répercutent à leur tour les frais sur le prix de produits. Dans ce cas aussi, le consommateur finit donc par payer les frais, même s'il n'a pas payé par carte.

La Commission européenne veut faire baisser ces charges, qu'elle juge disproportionnées. "Notre économie ne peut se permettre de tels coûts", souligne le commissaire aux services financiers, Michel Barnier.

Après avoir contraint Visa, MasterCard et le Groupement des cartes bancaires à limiter volontairement les tarifs, la Commission estime que l'heure est venue de proposer une réglementation contraignante et générale. Concrètement, elle propose de plafonner les CMI à 0,2% de la valeur de la transaction pour les cartes de débit et 0,3% pour les cartes de crédit.

Lors de sa conférence de presse, M. Barnier a dénoncé la campagne de lobbying et de désinformation "insensée" menée selon lui par MasterCard contre la proposition. "Je peux comprendre qu'une grande entreprise américaine défende ses intérêts, mais franchement j'ai trouvé cette campagne insupportable et contre-productive", a-t-il déclaré.

Nos partenaires