L'Etat actionnaire de Dexia et BNP Paribas ? Un fiasco !

17/05/10 à 07:46 - Mise à jour à 07:46

Source: Trends-Tendances

La participation prise par les autorités publiques belges dans Dexia fin 2008, soit 2,5 milliards d'euros, vaudrait moins de 1 milliard désormais, suite à la chute en Bourse du géant bancaire. Côté BNP Paribas, l'Etat n'est guère mieux loti, avec un rendement négatif de quelque 10 %. Heureusement, il reste les garanties accordées aux banques...

L'Etat actionnaire de Dexia et BNP Paribas ? Un fiasco !

© Bloomberg

L'investissement des autorités belges dans Dexia s'apparente pour l'instant à un fiasco, selon les estimations de la rédaction du quotidien De Tijd publiées lundi. Près de deux tiers de l'investissement est en effet parti en fumée depuis 2008.

L'autorité fédérale, les Régions et les holdings communaux sont venus au secours de Dexia en octobre 2008 en déposant 2,5 milliards d'euros sur la table, soit 253 millions d'actions au prix unitaire de 9,90 euros. Ces actions ne valaient plus que 3,60 euros vendredi, soit 908 millions au total, ce qui représente un rendement négatif de 64 %.

L'investissement de la Belgique dans BNP Paribas ne semble pas plus rentable, estime De Tijd. L'autorité fédérale a échangé en octobre 2008 trois quarts de Fortis Banque contre une participation dans le groupe français. L'Etat envisageait une plus-value à la suite de la remontée du cours de l'action BNP Paribas au début de l'année, mais celui-ci est depuis redescendu à moins de 48 euros, ce qui représente un rendement négatif de plus de 10 %.

A contrario, les garanties d'Etat accordées aux banques ont rapporté 1,83 milliard d'euros en quatre ans.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires