L'assemblée générale de Fortis a commencé dans le calme

28/04/10 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Trends-Tendances

Les assemblées générales ordinaire et extraordinaire (AG) de Fortis holding ont commencé mercredi dans le calme. Pas de cris d'actionnaires furieux, comme l'an dernier, lorsque les actionnaires devaient se prononcer sur la cession des activités bancaires à BNP Paribas. La participation à l'AG restait également relativement limitée mercredi: quelque 150 investisseurs étaient présents.

L'assemblée générale de Fortis a commencé dans le calme

© Belga

Les assemblées générales ordinaire et extraordinaire (AG) de Fortis holding ont commencé mercredi dans le calme. Pas de cris d'actionnaires furieux, comme l'an dernier, lorsque les actionnaires devaient se prononcer sur la cession des activités bancaires à BNP Paribas. La participation à l'AG restait également relativement limitée mercredi: quelque 150 investisseurs étaient présents.

Parmi les personnes présentes, quelques visages connus, comme l'activiste Erik Geenen et Pierre Nothomb de Deminor, qui ont perturbé d'autres AG. L'avocat Mischaël Modrikamen devait également assister à l'AG mercredi, mais sa présence n'a pas été confirmée.

Les mesures de sécurité mises en place sont impressionnantes. Fortis a fait appel à une entreprise privée pour effectuer des contrôles. Sans invitation ou carte de presse, il était impossible de pénétrer le centre de congrès "Square" de Bruxelles.

L'assemblée a commencé par une présentation de l'état des lieux au sein de la branche assurance. Le président du conseil d'administration Jozef De Mey a indiqué que Fortis allait gérer au mieux les enquêtes et procédures judiciaires en cours héritées du passé, dans l'intérêt des actionnaires. "La meilleure façon est de soutenir l'entreprise dans sa croissance, au lieu d'intenter des procédures judiciaires. Nous nous défendrons au mieux", a-t-il souligné.

"Nous avons entamé un nouvel avenir et sommes convaincus qu'il s'agit d'un avenir positif grâce à la base solide sur laquelle peut compter l'entreprise. Merci aux actionnaires pour leur patience et leur confiance", a rajouté M. De Mey.

La holding pas exposée aux obligations de Goldman Sachs


Fortis n'est visiblement pas exposée au CDO frauduleuse de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, selon Bruno Colmant qui a répondu à une question de Pierre Demoulin de Deminor, lors de l'assemblée générale de la holding, mercredi à Bruxelles.

Fortis est en revanche exposée à environ 15,7 milliards d'euros d'obligations de pays comme la Grèce, l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Bruno Colmant a précisé qu'il s'agit d'anciens investissements dans le cadre de la diversification du porte-feuille d'investissements.

L'année dernière, des positions ont déjà été vendues. Fortis gère ces valeurs selon le principe du "buy and hold", ce qui signifie qu'elles sont détenues jusqu'à leur échéance. Elles ont une durée de 6 à 10 ans. Une décote n'agit pas directement sur des pertes effectives.


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires