L'agence de notation Fitch déclare la dette argentine en "défaut partiel"

01/08/14 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Trends-Tendances

L'agence de notation Fitch Ratings a placé jeudi la dette argentine en "défaut partiel" au lendemain de l'échec de négociations de dernière minute avec des "fonds vautours".

L'agence de notation Fitch déclare la dette argentine en "défaut partiel"

© reuters

"Après l'expiration d'une période de grâce de 30 jours se terminant le 30 juillet, l'Argentine s'est trouvée dans l'incapacité d'honorer les paiements manquants" sur ses obligations, indique l'agence. "Cela constitue un cas de défaut et Fitch a dégradé la note de la dette en devises de l'Argentine au rang de 'défaut partiel' (restricted default)", précise Fitch dans un communiqué.

La dette argentine a déjà été placée mercredi soir en "défaut sélectif" par une autre agence de notation, Standard & Poor's.

L'Argentine a manqué d'honorer un paiement de 539 millions d'euros sur les intérêts de ses obligations, alors qu'elle avait un délai de 30 jours qui expirait mercredi soir. Elle doit régler cette somme à des créanciers ayant consenti une remise de dette de 70% après la crise économique de 2001.

Mais le juge américain Thomas Griesa bloque ce paiement parce qu'il a ordonné à l'Etat argentin de payer d'abord 1,3 milliard de dollars aux fonds qualifiés de "vautours", NML et Aurelius. Si Buenos Aires remboursait ces deux fonds, elle se mettrait à dos les autres créanciers qui détiennent 93% de la dette et qui ont accepté de ne récupérer que 30% de leur investissement initial.

Buenos Aires, dont ce serait le deuxième défaut en 13 ans, crie à l'injustice et a mis en doute vendredi l'indépendance du juge Thomas Griesa.

Nos partenaires